Un vignoble engagé vers l’agriculture biologique 🌱

En 2020, le Château Lilian Ladouys s’engage à convertir son vignoble en agriculture biologique.

Aujourd’hui, 20% des parcelles de Lilian Ladouys sont cultivées en agriculture biologique. Nous nous engageons dans une conversion officielle à l’agriculture biologique dès 2020.

Situées sur le plateau de Cos, dans l’axe reliant Calon Ségur à Lilian Ladouys, nos vignes s’étendent sur plus de 80 hectares. Elles s’épanouissent sur des sols de graves reposant sur des sous-sols d’argiles et de calcaires, véritables trésors géologiques de l’appellation.

Dès le rachat du domaine par la Famille Lorenzetti, nous avons engagé un vaste programme de remembrement. Des îlots parcellaires cohérents, plantés de cépages judicieusement choisis, dans l’esprit du vignoble du XIXe siècle, ont ainsi été recréés pour révéler leur plein potentiel.

Les points clefs du vignoble

DÉMARCHE ENVIRONNEMENTALE

HVE3 // Engagé vers l’agriculture biologique.

Surface

80 hectares

Encepagement

50% Merlot, 45% Cabernet Sauvignon, 4% Petit Verdot, 1% Cabernet Franc

Sols

80% de sols graveleux, 20% de sols argilo-calcaires

Une viticulture engagée

En 2020, le Château Lilian Ladouys s’engage à convertir son vignoble en agriculture biologique. Aujourd’hui, 20% des parcelles sont cultivées en agriculture biologique. Elles le seront à 100% en 2023, avec une certification à la clef.

La propriété encourage tout ce qui contribue à favoriser l’aération et la vie microbiologique de ses sols. De cette façon, la mycorhization reste au cœur de la démarche vigneronne. Ces micro-organismes, qui évoluent en symbiose avec la vigne et qui lui permettent de puiser tous les éléments dont elle a besoin dans le sol, vont ainsi être stimulés par le travail de la terre. L’alternance sol travaillé/sol enherbé, la mise en place de compost, ou encore d’engrais verts participent au succès de cette démarche. Un compost issu d’une exploitation médocaine partenaire est d’ailleurs privilégié.

Les efforts réalisés par le Domaine pour préserver son écosystème et valoriser son terroir ont été récompensés en 2018 par la certification HVE (Haute Valeur Environnementale) de niveau 3. Ce niveau, le plus haut degré de cette certification, garantit une viticulture soucieuse de l’environnement et favorisant la biodiversité.

Souhaitant aller plus loin dans sa démarche écologique, Lilian Ladouys adhère également à la Charte Natura 2000.

Ces exigences environnementales accompagnent la volonté indéfectible d’améliorer, année après année, la qualité des vins du Château Lilian Ladouys.

Un vignoble remembré

Construire un grand vin de Saint-Estèphe passe aussi par un assemblage de grands terroirs.

Depuis 2008, la propriété a engagé un immense chantier : la restructuration de son vignoble. Elle a ainsi fait le choix de se recentrer sur les plus beaux terroirs, essentiellement graveleux, de Saint-Estèphe, pour continuer à s’améliorer qualitativement et produire des vins au sommet de l’appellation.

Les acquisitions en 2018 des Château Clauzet et Tour de Pez, dont les parcelles sont contigües au Chateau Lilian Ladouys, ont conforté cette stratégie. Elles viennent augmenter et sublimer le vignoble de Lilian Ladouys, qui s’agrandit pour atteindre 80,5 hectares. Désormais, les proportions de ces magnifiques sols atteignent 80% de graves (près de 67% par le passé) et 20% d’argilo-calcaires (près de 34% par le passé) des sols.

Avec l’augmentation quantitative et qualitative du vignoble, la sélection qui s’opérait entre premier et second vin est devenue encore plus exigeante. Le millésime 2018, incluant les raisins vendangés sur les nouvelles parcelles, référence de puissance racée et d’équilibre, en apporte une brillante confirmation.

Un savoir-faire séculaire

Dans les vignes, la plus grande précision est de mise. La main experte de l’homme répète, en s’adaptant aux conditions du millésime, un rituel parfaitement orchestré.

La taille, la tombée des bois, l’entretien du palissage, l’acanage, le pliage et la mise en place de la confusion sexuelle précèdent les premiers travaux du sol. Puis viennent l’épamprage, le levage, le deuxième épamprage, l’effeuillage raisonné et, très tôt dans la campagne, le deuxième levage. S’en suivent les éventuelles vendanges vertes, 4 à 6 rognages, 4 à 8 passages pour les travaux du sol et 4 prélèvements de maturités… En tout, ce ne sont pas moins de 40 gestes qui sont effectués chaque année et sur chaque pied de vigne par nos vigneron(ne)s.

L'encépagement

L’encépagement témoigne d’un équilibre idéal pour nos terroirs : 50% de Merlot, 45% de Cabernet-Sauvignon, 4% de Petit Verdot et 1% de Cabernet Franc.

Le Merlot, cépage dominant, se retrouve en plus forte proportion à Lilian Ladouys que dans les autres vignobles de Saint-Estèphe. Il s’épanouit sur des sols de graves argilo-calcaires qui lui assurent sa fraîcheur. Il apporte de la noblesse et une remarquable dimension gourmande aux vins.

Le Cabernet Sauvignon, cépage star de l’appellation, reste le grand favori des nouvelles plantations. Il prospère sur des sols de graves profondes, argileuses ou sableuses. Sa forte proportion va permettre d’élaborer des vins racés et caractérisés par une grande complexité.

Le Petit Verdot, cépage typiquement médocain, plébiscité dans les nouvelles replantations, amène ce supplément d’épices, ce petit je-ne-sais quoi vient renforcer l’identité du vin.